Business is booming.

Des cartes SIM pour les objets connectés

Après augmentation progressive de la puissances des connections internet pour tout le monde, la sophistication conséquente des ordinateurs, des téléphones portables et des tablettes tactiles, il ne restait plus qu’ à passer à l’étape suivante. Aujourd’hui nous pouvons considérer que nous y sommes : c’est l’ère des objets connectés ou, comme on le dit pour traduire de l’anglais, de l’internet des objets. Dans les milieux professionnels les plus divers comme dans nos maisons, désormais nous avons de plus en plus d’équipements connectés. Les PDA puis les smartphones ont petit à petit remplacés les carnets et autres bons de livraison, et aujourd’hui les compteurs communiquent des données aux usagers et aux fournisseurs d’électricité en temps réel.

Des cartes M2M à petit prix

A partir du moment où l’informatique s’est imposée dans notre société, nous avons pu acheter des ordinateurs de plus en plus puissants, mais aussi de plus en plus légers et petits. Leurs prix ont aussi baissé de façon conséquente, ce qui a permis à tous les foyers de s’équiper. Aujourd’hui, à l’heure où la domotique devient omniprésente et ne cesse de prendre de l’ampleur, c’est la même situation : acheter une carte SIM M2M pas cher n’est plus un fantasme mais bel et bien une réalité, de même que posséder un GPS permettant de localiser le taxi que l’on a appelé, au numéro de rue près, est devenu la norme.

Bientôt toutes les maisons équipées

Les progrès sont fulgurants, et bientôt on pourrait imaginer que ce qui coûte encore cher aujourd’hui, pour l’aménagement d’une cuisine entièrement domotique, puisse devenir banal demain. Cela se fait sans que l’on s’en rende compte, tellement nous avons désormais l’habitude de voir nos appareils numériques devenir de plus en plus opérationnels et de plus en plus complets. Nous ne sommes même plus surpris de voir que chaque nouvelle génération de téléphone permette de prendre des photos encore plus belles, même de nuit : nous l’attendons avec impatience !

Comments are closed.