Comment rendre l’air sain dans votre maison ?

Sommaires

La qualité de l’air à l’intérieur des maisons est souvent négligée. Pourtant, un air vicié peut provoquer de nombreux troubles de santé. Heureusement, il est possible d’assainir facilement l’atmosphère de son logement en adoptant au quotidien de simples gestes naturels. Suivez ce guide pour y arriver !

Aérer régulièrement votre logement

L’aération régulière de votre logement est essentielle pour renouveler l’air intérieur, évacuer l’humidité, les gaz toxiques et les mauvaises odeurs et éviter les effets néfastes de la moisissure sur la santé. Pensez à ouvrir vos fenêtres au moins 10 minutes par jour, même en hiver. Le matin est le meilleur moment pour aérer efficacement. Vous pouvez également investir dans un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui renouvelle l’air en continu.

N’oubliez pas non plus d’aérer après avoir cuisiné, pris une douche ou bougé un meuble pour évacuer l’excès d’humidité produit. Aérez également votre literie le matin pour chasser l’humidité nocturne. Enfin, pensez à ventiler vos placards, armoires et autres espaces de rangement fermés qui peuvent accumuler de l’humidité.

Utiliser des produits d’entretien écologiques

De nombreux produits chimiques utilisés pour le nettoyage dégagent des composés organiques volatils (COV) néfastes pour la santé. Préférez des produits naturels et écolabellisés comme le savon noir, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude.

Vous pouvez également fabriquer vos propres produits d’entretien. Par exemple, un mélange vinaigre blanc/eau est parfait pour nettoyer vos vitres et surfaces. Pour désinfecter, optez pour l’eau oxygénée ou les huiles essentielles. Enfin, le bicarbonate absorbe les mauvaises odeurs dans le réfrigérateur. Lisez bien les étiquettes et évitez les produits contenant de l’ammoniaque, des solvants ou des parfums synthétiques. Aérez bien pendant et après le nettoyage.

Entretenir régulièrement votre système de chauffage et de climatisation

Votre système de chauffage et de climatisation peut avoir un impact considérable sur la qualité de l’air intérieur s’il n’est pas bien entretenu. Remplacez régulièrement les filtres à air qui retiennent les poussières. Nettoyez les bouches d’aération pour éviter la prolifération des moisissures.

Faites vérifier votre installation chaque année par un professionnel avant la saison de chauffage. Un système défectueux risque de produire du monoxyde de carbone, un gaz toxique et inodore. Enfin, réglez le taux d’humidité entre 40 % et 60 % pour un air sain. L’air trop sec favorise la propagation des virus.

Limiter les sources de pollution intérieure

Certains appareils et activités du quotidien polluent l’air de votre logement. Il s’agit notamment du tabagisme, des bougies parfumées, des encens, des diffuseurs d’huiles essentielles, des cheminées et des appareils fonctionnant au gaz ou au pétrole, etc. Limitez leur usage et pensez à bien aérer pendant et après.

Les matériaux de construction, peintures, colles et solvants sont aussi des sources notables de pollution, en particulier lorsqu’ils sont neufs. Vous pouvez les remplacer par des alternatives naturelles et saines. Enfin, ne stockez pas des produits chimiques ou des matières toxiques à l’intérieur, mais plutôt dans des espaces extérieurs ventilés.

Purifier l’air avec des plantes

Certaines plantes d’intérieur sont de véritables épurateurs d’air naturel. Le chlorophytum, la spatiphyllum, l’aloe vera ou encore le palmier areca absorbent les composés chimiques toxiques. Le lierre et le ficus lyrata réduisent les moisissures et bactéries présentes dans l’air. La sansevieria, l’orchidée et le chrysanthemum diminuent les émanations de benzène et de formaldéhyde. Optez pour plusieurs variétés de plantes purifiantes à disposer dans chaque pièce.

A propos

Entrailles.fr est un blog d’actu dans lequel j’exprime mon avis sur tout un tas de sujets délicieux. Et dieu sait que je suis érudite voire à la limite de l’omniscience, donc on fait souvent le grand écart!

N’hésitez pas à me contacter dans les commentaires, je ne mords pas, hihi (quoique) 😉